Traitements naturels contre les maladies des fruitiers à pépins

Les fruitiers à pépins constituent une catégorie d’arbres à fruits qui ne requiert pas d’énorme entretien. Il peut cependant arriver que ces plantes soient sujettes à quelques attaques qui inhibent leur rendement. Des solutions bio s’avèrent nécessaires pour pallier à cette situation et maintenir en état le verger.

Traitements avec le lait de chaux

La lutte ou la prévention contre les affections des fruitiers peut être réalisée en faisant usage de solutions naturelles. Le lait de chaux en est un et est utilisé pour protéger les fruitiers contre l’invasion des champignons responsables de la cloque du pecher. Il faut donc réaliser le badigeonnage du tronc avec ce produit ancestral mais toujours d’actualité. Encore appelé blanc arboricole, il est utilisé pour protéger les cultures contre la tavelure et la moniliose. Préparez une solution, au lait de chaud avec de l’eau et servez-vous d’un pinceau et badigeonner les troncs. Respectez la dose de 6kg/ha par an pour éviter de polluer le sol.

Traitement à base de solution fongique et au purin de consoude

A défaut du lait de chaux, faites recours à la bouillie bordelaise, un produit fongique. Faites à base de cuivre, il s’emploie avant le débourrement et après la floraison. Il est 100 % bio et combat les maladies comme : la tavelure, la cloque du pecher, le chanvre bactérien. Le purin consoude est un répulsif de parasites de jardin et un stimulateur de croissance chez les plantes.  Il est riche en potasse, calcium et azote. Et son efficacité  au jardin n’est pas moindre.

Traitement avec le purin d’ortie ou le purin de prele

Pour rester naturel, il est possible de recourir au purin d’ortie, des solutions naturelles. Leur pulvérisation se fait avant débourrement et après floraison ; éviter d’en faire usage avant la cueillette. Le purin d’ortie est quant à lui utilisé deux fois par mois pour empêcher la prolifération de la tavelure. En cas de moniliose, une decoction d’ortie est possible ; le mois de mars est propice pour ce soin.

Traitement au cuivre, au souffre et aux huiles

Afin de garantir une bonne récolte, il importe de prendre soin de vos fruitiers. Ces arbres ont tendance à souffrir de quelques maladies comme la tavelure, le mildiou, la moniliose, l’oïdium. Les coings peuvent être affectés par exemple par l’entomosporiose. Elle se traduit par l’apparition de taches noires et des endroits qui se fendillent. La pulvérisation au cuivre est l’idéal recommandé. Son utilisation doit être fréquente. Le souffre est aussi un traitement utilisé pour venir à bout de ces invasions. Il s’emploie comme suit : 6 g/ litre d’eau à pulvériser sur les feuilles. Certaines bestioles sont éloignées grâce à des huiles minérales ou huiles blanches ; l’huile de paraffine en est un exemple.  

 

Pour entretenir votre plantation, il importe de procéder au nettoyage régulier des troncs d’arbres. Ceci les débarrasse des champignons et des ravageurs. Il est conseillé d’isoler les fruits et feuilles malades des arbres en les brûlant ou en les faisant sortir du verger. Néanmoins, outre ces gestes simples du quotidien, il faut envisager l’emploi de certains soins naturels. Il peut s’agir du lait de chaux, de la bouillie bordelaise, du cuivre, du souffre par exemple. Ils doivent être utilisés en journée et ne doivent pas polluer le sol. Les traitements contre les maladies des fruitiers est un peu complexe.

 

 

A PROPOS

soigner-et-guerir.com est un site que nous voulons être clair et agréable à lire. Vous y trouverez des articles sur de nombreux sujets, il y a sûrement celui que vous cherchez.

LES DERNIERS ARTICLES

CATÉGORIES